Le syndrome de l’imposteur : un obstacle au succès

Anne-Marie St-Pierre

Directrice

www.acers.qc.ca

 

En affaires, vous arrive-t-il de douter de vos compétences?  Lorsque vous rencontrez un client pour la première fois, vous arrive-t-il de vous demander « Pourquoi ferait-il affaire avec moi? », « Puis-je vraiment faire quelque chose pour lui? » ou « Quand va-t-il se rendre compte que je ne suis pas la personne la plus experte dans mon domaine? » Si oui, il est possible que vous souffriez du syndrome de l’imposteur, surtout si vous considérez ne pas être « tombé dans la marmite » de l’entrepreneuriat.

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur?  C’est cette petite voix intérieure qui vous dit que vous auriez pu faire mieux, que votre compétiteur est meilleur que vous, que vous n’arriverez jamais à atteindre vos objectifs ou que, si vous les atteignez, c’est beaucoup plus une question de chance qu’une question de capacités ou de talents.  En fait, vous attribuez votre réussite à la chance ou à un travail acharné et effréné.  Ce syndrome, souvent accompagné d’un sentiment de honte et d’anxiété, peut être un blocage qui occasionne un ralentissement de votre succès et de votre réussite financière.  Vous êtes un imposteur!

Vous n’êtes pas seul

Selon certaines études, de 60 à 70 % de la population douterait de ses capacités à un moment ou à un autre dans sa carrière.  De plus, vous ne serez pas surpris d’apprendre que les femmes représentent un fort pourcentage de ce nombre, car encore aujourd’hui, l’image de la femme parfaite est très présente dans notre société.  Le malheur, c’est que nous ne nous donnons pas le droit à l’erreur.  Nous acceptons des autres qu’ils ne soient pas parfaits, mais qu’en est-il de nous-mêmes?  Nous sommes toujours plus critiques envers nous-mêmes qu’envers les autres.  Nous oublions rapidement que l’erreur est humaine et que personne n’est parfait.

 

Des pistes de solution

Ceci étant dit, que pouvez-vous faire pour venir à bout de ce syndrome?  Il existe plusieurs pistes de solution.  Entre autres, prendre du recul et analyser votre situation actuelle est un pas dans la bonne direction.  Faire l’inventaire de vos capacités, de vos talents, de vos forces et de vos bons coups vous permet de réviser le tir et de déterminer les prochaines étapes à suivre dans le but d’atteindre vos objectifs.  Il faut miser sur ce qui est positif et non sur ce qui ne l’est pas.  Il faut rester vrai avec soi-même et ne pas avoir honte de ses accomplissements.  Cette démarche doit être faite sans jugement.

Une bonne façon d’arriver à faire cette mise à jour est de revenir à la base.  Quand on est un entrepreneur, une révision régulière de son plan d’affaires est nécessaire.  Si vous n’en avez pas, il devient crucial et urgent d’en rédiger un puisqu’il vous permettra d’avoir une vision claire d’où vous souhaitez aller et, plus tard, de constater le chemin parcouru.  Posez-vous les questions : Suis-je toujours dans la vision et la mission de mon entreprise?  Suis-je sur la bonne voie d’atteindre mes objectifs?  Est-ce que ces objectifs ont changé?  Est-ce que la clientèle que j’avais ciblée au départ est toujours la même?  Cette démarche vous permettra de valider le travail accompli et de vous sentir mieux.

Également, demeurez réaliste dans vos objectifs en termes de nombre de clients et de revenu est essentiel.  Cela vous aidera grandement.  N’oubliez pas que nous n’avons tous que 24 heures dans une journée!  Avoir de l’ambition n’est pas un péché capital, mais il faut savoir se contenir pour ne pas brûler la chandelle par les deux bouts.  En ce sens, faire un échéancier, incluant les étapes à suivre, vous sera très utile.  Il vous aidera à déterminer les étapes à privilégier et celles qui sont superflues.  Par la suite, il vous sera plus facile de faire une liste de vos clients potentiels.

Vous êtes la bonne personne

Sans contredit, vous pouvez être utile pour quelqu’un.  Dès qu’un client accepte de collaborer avec vous, c’est parce que vous avez la solution à son problème.  En ce sens, il est d’autant plus important de savoir en quoi vous êtes cette solution.  En prendre conscience vous permettra de rester dans l’action positive et de vous éloigner du sentiment de ne pas être la bonne personne pour un mandat.  Il est important de toujours vous recentrer et de partir de vous-même.  Vous avez déjà toutes les connaissances et les capacités.

De toute manière, voulez-vous vraiment être le meilleur de votre domaine?  Êtes-vous prêt à faire tout ce que cela implique pour être le meilleur?  Formation, études, recherches, pratiques, travail acharné…  Et si c’était un puits sans fond?  À quel moment devient-on un expert?  Si vous attendez ce moment, vous risquez fortement de ne jamais y arriver.  Est-ce que c’est vraiment ce que demande le client?  Ce qu’il désire le plus, c’est que vous puissiez livrer ce à quoi il s’attend.

Si vous avez bien ciblé votre clientèle en fonction de ce que vous pouvez réaliser à ce stade-ci de votre vie, vous serez toujours la bonne personne pour quelqu’un.  Que demander de plus?  Il faut parfois apprendre à lâcher prise.  On fait de son mieux et il faut accepter de ne pas pouvoir faire plus que ça.  Le sentiment du devoir accompli est beaucoup plus réconfortant et il nous fait avancer beaucoup plus loin.

En somme, je suis convaincue que vous avez accompli beaucoup plus de choses que vous ne le croyez!  Si vous n’êtes pas rendu où vous aviez planifié d’être, pas de panique!  Il n’est jamais trop tard pour bien faire!  Par exemple, peut-être auriez-vous besoin d’une formation d’appoint pour acquérir plus de connaissances ou d’habiletés dans un secteur d’activité bien précis?  N’hésitez pas à prendre de l’information, à fureter sur Internet, à lire des livres sur l’entrepreneuriat ou le développement personnel ou même à demander l’avis de mentors ou d’autres entrepreneurs.  Tous nouveaux apprentissages sont importants et utiles pour votre croissance personnelle et entrepreneuriale.

Ne trainez plus votre boulet du syndrome de l’imposteur!  Cela est inutile.  Et pour y parvenir, peut-être que le chemin ne sera pas facile!  Allez-y un pas à la fois…  Mais sachez que vous avez déjà toutes les compétences et les connaissances pour y arriver.  Croire en soi est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire à soi-même…

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon succès!

Vous avez aimé cet article?  Inscrivez-vous gratuitement à Les Inspiratrices pour recevoir des articles sur divers sujets en matière de mieux-être et des émissions avec des femmes d’inspiration.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*