Des rituels à l’image de nos croyances et de nos convictions

Comment soulignez-vous les événements importants de votre vie tels que les naissances, les mariages et les décès? Qu’arrive-t-il lorsqu’un événement spécial se présente comme une promotion, un anniversaire, l’achat d’une maison ou l’union de partenaires d’affaires?  Habituellement, ils sont soulignés par un rituel souvent accompagné des membres de la famille ou des amis.  Et ce qui demeure constant chez le rituel, c’est qu’il marque un arrêt dans le temps ordinaire. Il brise la continuité de l’ordinaire pour marquer ce qui se passe de plus extraordinaire.

Maintenant qu’arrive-t-il lorsque vous n’avez pas envie de reproduire les rituels existants parce qu’ils ne correspondent plus à vos convictions? Par exemple,  un enfant est né, mais les parents ne désirent pas le faire baptiser…  À ce moment, il sera important de vous demander comment vous aimeriez souligner l’arrivée de ce nouvel être dans la famille.

 

Les points communs

Habituellement, tout événement est officialisé par les éléments suivants :

Le rassemblement

Il signifie non seulement que vous désirez partager votre joie (ou votre peine), mais il invite les gens à être témoins de l’extraordinaire.

La parole

Vous désignerez quelqu’un du groupe qui proclamera officiellement l’événement comme extraordinaire.

Le geste

Par un geste signifiant, vous voudrez clairement indiquer que cet événement est important ainsi que le lien qu’il a avec vous, votre famille et la situation.

Des rituels différents

De là, pour tenter d’être cohérent avec vos valeurs, de nombreuses questions seront amenées à être posées : De quel événement s’agit-il? Qui voulez-vous qui y soit? Comment aimeriez-vous que le rassemblement, la parole et le geste soient cristallisés? Comment organiserez-vous ces trois éléments?  Quelle intention leur donnerez-vous? Les invitations se feront-elles par téléphone, par courrier ou par courriel? Les invités auront-ils quelque chose à apporter en lien avec le thème? De quel budget disposez-vous? À quel endroit tiendrez-vous l’événement? Quelle ambiance souhaitez-vous insuffler? Aurez-vous un animateur ou un maître de cérémonie? Qui fera le « toast»? Comment sera-t-il présenté? Quel geste serait approprié pour la circonstance?  Est-ce que ce geste impliquera d’autres personnes?

Je ne crois pas que vous ayez besoin d’explications en ce qui concerne le rassemblement quoiqu’aujourd’hui, les funérailles peuvent être célébrées dans un musée ou sur un terrain de golf…

Concernant la parole, elle peut être évoquée en deux temps. D’abord, elle indique un souhait ou encore un discours plus ou moins long qui décrit ce que vous êtes en train de vivre. Pour plus de facilité, formulez un texte en répondant aux cinq questions : Qui? Quoi?  Quand?  Comment?  Pourquoi?  Ensuite vient la proclamation : Bonne fête! Bon succès! Bonne retraite! Longue vie à ton entreprise!

Quant au geste, il est le moment fort de toute cérémonie, car il implique tous les sens. Si je reprends l’exemple de la venue d’un nouvel enfant dans la famille, vous pourriez former un cercle avec tous les invités et, au centre, inviter les parents, le nouveau-né dans les bras, à dire à haute-voix : « Nous, (prénom des parents), désirons vous présenter (prénom de l’enfant), car nous formons une belle et grande famille.  Nous promettons d’aider notre enfant à grandir en sagesse et en âge. » Ensuite, l’un des parents pourrait tendre son bébé à un membre de la famille qui, à son tour, le salue, l’embrasse puis le tend à la personne suivante. Le tour du cercle terminé, l’un des parents reprendrait l’enfant et pourrait annoncer : « Nous te souhaitons la bienvenue, (prénom de l’enfant)! »

Soyez imaginatif et créatif!  Maintenant, vous ne verrez plus le rituel de la même façon…

Danielle Brabant

Professionnelle du deuil

www.danielle-brabant.com

Vous avez aimé cet article?  Inscrivez-vous gratuitement à Les Inspiratrices pour recevoir le magazine ainsi que des émissions de la webtélé.

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*