La résilience, c’est du sport!

J’ai fait de la compétition de natation, jusqu’au niveau national, pendant une dizaine d’années. Mon expérience m’a alors amenée à comprendre que, dans le monde du sport, c’est la résilience qui nous permet de faire face au niveau élevé de stress qui vient avec l’ampleur des défis que nous nous sommes engagés à relever.

Par exemple, les athlètes doivent souvent travailler très fort pour conserver leur estime d’eux-mêmes, car le dépassement personnel n’entraînera pas nécessairement l’obtention d’une médaille aux Jeux olympiques.  Pendant des années, ils s’engagent et s’entraînent à fond malgré les blessures physiques et émotionnelles qui jalonnent leur parcours souvent parsemé d’embûches : changement de coachs et de clubs, éloignement de la famille et défaites. Et tout cela dans l’espoir de livrer, pendant quelques minutes, « la » performance ultime…

Le rêve de gagner une médaille peut les amener à vivre des déceptions ainsi que des remises en question et leur confiance en eux peut s’en trouver complètement dévastée!  Malgré tout, très jeunes, ils apprennent à ne pas baisser les bras même lorsque les choses deviennent plus difficiles, car ils savent qu’ils en sortiront grandis et gagnants.

Entre autres, c’est grâce à la résilience qu’ils peuvent faire preuve de créativité pour trouver les solutions qui leur permettront de continuer d’avancer et de progresser vers leurs buts.

Devenus adultes, ils auront à jongler avec de nouveaux paramètres afin de trouver leur véritable voie. C’est à ce moment-là que le fait d’avoir appris, grâce au sport et à la discipline, à faire preuve de résilience et d’avoir réussi à transformer une défaite en expérience positive pourra les aider à éviter de tomber dans le piège de la performance et à atteindre leurs objectifs de façon plus équilibrée.

Plus tard, ils seront de nouveau confrontés à l’importance de la résilience lorsqu’ils cesseront la compétition. Ils devront alors s’adapter à un nouvel horaire, perdront le contact avec certains amis, prendront du poids, devront changer leurs habitudes alimentaires et accepter que le sport ne jouera plus le même rôle dans leur vie. Celui-ci sera là pour le plaisir et la forme, mais plus jamais en tant que performance à réaliser. Ce sera un deuil à faire.

Après la fin de leur carrière, les athlètes, qui ont su miser sur leur développement personnel, sauront que c’est leur attitude qui comptera le plus dans leur capacité à bien s’adapter à leur nouvelle situation. Une fois de plus, la résilience saura les ramener aux raisons profondes de tous ces efforts déployés qui les ont tant fait grandir et évoluer.

En d’autres termes, on peut dire que les athlètes ont eu cette chance formidable d’apprendre à faire face aux intempéries, à se relever puis à foncer de nouveau et, même si leur vie a beaucoup changé, leur bagage marqué par la résilience fera toujours partie de leur marque de commerce.

Les années passent et les anciens athlètes se sont forgé une nouvelle identité. Ils ont mûri. Ils doivent trouver de nouvelles sources de motivation, de nouveaux buts, de nouvelles passions. Pour eux, c’est un nouveau départ!

Ils ont maintenant compris qu’ils n’ont pas besoin de médaille ou de reconnaissance extérieure pour avoir le sentiment d’atteindre les plus hauts niveaux. Ils ont compris que, dans leur parcours d’athlète, c’est l’ardeur, la motivation, la discipline acquise et leur volonté, jour après jour, à faire preuve de résilience qui est la récompense ultime.

La vraie médaille, c’est elle…  La résilience!  Elle est là, bien réelle, même si elle ne pend pas au cou, même si on ne peut pas la voir à l’œil nu.

Vous avez aimé cet article?  Inscrivez-vous gratuitement à lesinspiratrices.tv pour recevoir des articles sur divers sujets en matière de mieux-être et des entrevues avec des femmes d’inspiration.

Hélène Doré

Conseillère en sécurité financière, assurances et rentes collectives

www.helenedore.com

2 Comments

  1. Hélène, un article qui est une inspiration pour persévérer dans les moments difficiles, inspiration qui pourra m’être utile dans mon travail avec mes clients. Merci pour ce magnifique partage, je me sens privilégiée d,avoir accès à ton texte.
    Tomber, se tromper, ce n’est pas grave c’est même instructif! ton message qui dit de se relever est tout à fait vrai, et de lever la tête et voir les personnes prête à aider est aussi un autre pas pour avancer.
    Merci Hélène pour ce moment de réflexion qu’amène la lecture de cet article. Lyne

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*