Avoir du leadership, c’est toujours gagnant!

Patrick Dufault

Coach en milieu de travail

www.kiaiconseilsrh.com

 

Dans un de ses discours, Michelle Obama a dit : «Le succès ne repose pas sur l’argent que vous faites, il se mesure grâce aux changements que vous faites dans la vie des gens.»  Quelle phrase remplie de sagesse et de bon sens!

Pour moi, avoir du leadership, c’est d’être en mesure de voir une occasion favorable et d’entreprendre l’action pour saisir cette occasion. Est-ce que s’engager dans cette voie mène nécessairement au succès financier? Peut-on définir le succès que sur le plan des résultats quantitatifs? Peut-être pas à court terme, mais une chose est certaine, si cette opportunité est saisie, cette action entraîne inévitablement des changements sur soi et sur les autres. C’est pourquoi le leader doit être inspirant avant d’être directif. La personne doit s’assurer que son intention est de profiter de cette circonstance opportune pour le bien commun et non seulement pour le sien.

C’est ici que prend tout le sens de la citation de Michelle Obama. Ainsi, nous sommes tous des leaders à succès, car nous pouvons chaque jour contribuer positivement dans la vie de quelqu’un. À commencer par la nôtre…

Pour atteindre le succès en tant que leader, que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle, il faut d’abord s’assurer de rester en lien avec nos valeurs et envers ceux qui vont bénéficier de nos actions. L’intention est donc de rester centré, et non campé, sur soi, sur l’autre et sur le résultat.

Ensuite, lorsqu’on sait et ressent que l’action est la bonne, il ne reste qu’à aller de l’avant. Les gens inspirants que je croise écoutent beaucoup leur intuition. Toutefois, sachant que les autres n’ont pas nécessairement la même intention que nous, il faut prendre les devants sans aller trop vite afin qu’ils nous suivent avec confiance. Le secret est dans sa capacité à s’adapter avec créativité.

 

Les conditions du succès

Pour parvenir à être à l’aise de créer des solutions créatives et adaptées, il existe trois conditions internes à actualiser :

Ouverture à l’expérience

Au lieu de développer des solutions à l’aide de formules préétablies, le leader créatif accepte les idées hors-norme. Il fait preuve de souplesse et de tolérance face au flou et à l’ambiguïté. Il a donc une grande capacité à recevoir et à gérer une vaste quantité d’informations contradictoires.

Boussole intérieure

Bien que les jugements des autres représentent, pour le leader créatif, des interprétations possibles, les jugements de valeur qui comptent le plus pour lui reposent sur ses propres conceptions. Avant tout, il juge ses réalisations selon ses propres critères. On peut dire qu’il suit une motivation intrinsèque. Si ses actions lui donnent le sentiment de réaliser son plein potentiel, il sera satisfait. Il n’attend donc pas qu’on lui dise quoi faire et il n’attend pas non plus la reconnaissance des autres pour être fier de ses réalisations.

Habileté à jouer

Il s’agit surtout de savoir jouer avec les possibilités.  Ici, le leader est capable d’intégrer à sa réflexion et à son action des éléments qui dépassent la logique comme les émotions, des idées apparemment contradictoires ou des concepts qui semblent mutuellement exclusifs (ex. : économie verte, repos favorisant la performance, etc.) Comme il est capable d’accepter la réalité des autres, il choisit des éléments de réponse dans la constellation des possibles et il crée du sens dans le moment présent. Il assume son action parce qu’il peut donner une structure et une valeur à ce qu’il perçoit et il comprend des réalités auxquelles il a accès.

Petit exercice

Un exercice simple, pratique et accessible à tous est la méditation. Voici une routine avec laquelle vous pouvez jouer et que vous pouvez adapter au besoin pour clarifier votre intention de succès.

Assis ou couché, se déposer et sentir son corps en contact avec le point d’appui. Respirer sans rien modifier au rythme ou à la profondeur. S’accepter dans l’inaction et se découvrir dans le moment où on ne fait rien. Revenir au souffle qui bouge et donne vie. Respirer normalement…

En portant l’attention au niveau de la tête et des idées

  • Expirer lentement les idées limitantes, les inquiétudes et les préoccupations
  • Inspirer les idées positives, les possibilités et vos intérêts

En portant l’attention au niveau du cœur et des sentiments

  • Expirer lentement les émotions limitantes, les peurs et autres ressentiments qui vous nuisent
  • Inspirer et inviter une qualité positive, une émotion qui énergise

En portant l’attention au niveau du corps

  • Expirer lentement les tensions et autres sensations physiques distrayantes
  • Inspirer et ressentir d’où émerge l’élan de l’action

Au moment de quitter la méditation, réfléchir à quel serait le plus petit geste à faire pour engager le pas vers l’action satisfaisante qui vous permettra de prendre confiance et de ressentir la fierté ou la gratitude d’avoir fait la bonne chose.

Plus vous pratiquerez ce genre d’exercices, plus il sera facile de vous libérer des pensées ou des émotions limitantes. À tout le moins, d’en être conscient. Ensuite, vous avez le choix d’accueillir puis de modifier ce qui obstrue votre sentiment de succès. Toutefois, la réponse n’est pas toujours claire ou facile à saisir! L’exercice peut parfois nécessiter plusieurs jours, semaines ou mois de pratique avant de sentir les bienfaits.

Chaque temps de méditation est différent en temps et en présence ressentie. Certains arrivent à vivre une méditation en quelques minutes alors que d’autres, en quelques heures. Si vous débutez et n’aimez pas « rien faire », je vous conseille de commencer avec trois minutes de méditation seulement. Ensuite, vous aurez à travailler votre discipline et votre motivation pour en faire une pratique régulière.

Sans contredit, la méditation sert le leader parce qu’elle lui permet de prendre une distance avec ce qui se passe en soi et autour de lui. Elle permet de prendre conscience de ce qui est là et qu’on n’entend pas lorsqu’on est dans l’hyperactivité. Finalement, elle lui permet de s’accorder du temps pour se découvrir sans jugements et de se comprendre pour ensuite savoir agir avec les autres.

À la lecture de cet article, prenez quelques minutes et souvenez-vous du dernier moment où vous avez fait preuve de leadership ou vous avez posé un geste significatif pour quelqu’un. Gardez ce moment en mémoire, ou dans votre coeur, et saisissez la prochaine occasion que vous percevrez pour recommencer. Soyez présent, car c’est peut-être maintenant…

En terminant, je vous invite à méditer sur une citation que j’ai trouvée sur Internet : «Le succès ne viendra jamais te chercher; il faut te lever et le trouver.»

Vous avez aimé cet article?  Inscrivez-vous à Les Inspiratrices pour recevoir GRATUITEMENT des articles du magazine et des entrevues avec des femmes d’inspiration diffusées sur la webtélé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*