Un gîte-école voit le jour au Sénégal grâce à la solidarité des femmes

« Je m’appelle Fatou. J’ai 26 ans.  Je suis mariée et j’ai deux enfants. Je vis dans la ville de Mbour située à 80 km au sud de Dakar, la capitale du Sénégal. » Ainsi se présente Fatou.

Lorsque nous l’avons rencontrée, Fatou était étudiante au Gîte-école de Mbour, la nouvelle école de couture et de restauration de sa ville.  Elle était souriante et très confiante pour son avenir.

« Vous auriez dû me voir vivre ces dernières années! Je restais à la maison sept jours sur sept, je ne faisais rien et je dormais presque toute la journée. Ce sont ma mère et mes sœurs qui s’occupaient de mes enfants. J’avais pris énormément de poids.  Tellement que je ne pouvais plus descendre les escaliers! Je n’avais de goût que pour manger », raconte Fatou.

Que s’était-il passé? Parfois, le manque d’espoir et de buts peut finir par rendre une personne si triste qu’elle n’est plus en mesure de prendre soin d’elle…

Un jour, le mari de Fatou a entendu une annonce à la radio : une nouvelle école allait ouvrir ses portes à Mbour où on y enseignerait la couture et la restauration.  Il a immédiatement encouragée sa conjointe à s’inscrire et lui a offert l’argent nécessaire pour ce faire. Depuis ce temps, elle marche deux heures chaque jour, elle a repris goût à la vie et s’est fait plusieurs nouvelles amies. Elle étudie toute la semaine et, les fins de semaine, ses amies et elle acceptent de petits contrats de cuisine.

« J’ai perdu 20 kilos en quelques mois et, un jour, j’ouvrirai un restaurant », affirme-t-elle avec joie.  Ce rêve, Fatou sent qu’il devient de plus en plus réalisable grâce à cette nouvelle école.

Des femmes engagées

Nous sommes un petit groupe de femmes de la région de Gatineau qui caresse, depuis près d’une décennie, le rêve d’étendre notre couleur dans le monde avec la profonde conviction de pouvoir venir en aide aux plus démunis de la planète.

Au gré de nos voyages, nous sommes tombées en amour avec l’Afrique, tout particulièrement avec le Sénégal. Un jour, nous avons décidé d’agir en créant l’organisme communautaire Femmes engagement mondial (FEM) qui vise à accroître le pouvoir économique des femmes dans des pays en voie d’émergence par l’entremise du microcrédit, l’entrepreneuriat, l’éducation et le tourisme engagé.  Notre objectif est de permettre à de jeunes femmes d’améliorer leurs conditions de vie en devenant autonomes financièrement.

Depuis l’automne 2015, FEM travaille en étroite collaboration avec une organisation sénégalaise, l’Association pour l’Émergence de la Femme (AEF), qui fait la promotion du tourisme engagé.

Le 2 novembre 2016, de cette association, un gîte-école de six chambres a vu le jour à MBour. Au total, 37 jeunes étudiantes y sont inscrites et apprennent la cuisine-restauration et la coupe-couture. FEM apporte son soutien au projet en offrant du mentorat professionnel et en promouvant le gîte-école auprès de futurs voyageurs.

En février dernier, un premier groupe de Canadiens ont séjourné au gîte-école.  Parmi les participants, un chef cuisinier de l’École des métiers de la restauration de Montréal et une couturière de Vancouver avaient pris place.  Grâce à cette expertise, les jeunes filles ont fait un bond exceptionnel dans leurs connaissances pratiques.  Un échange culturel à son meilleur!

« Je suis tellement fière d’être ici, parmi vous! » confirme Fatou. « J’ai une chance inouïe!  J’apprends à cuisiner avec des appareils dont je ne connaissais même pas l’existence. Je peux maintenant faire des gâteaux, des meringues et des crêpes.  Je suis capable de faire cuire des œufs de plusieurs façons et j’apprends à présenter une belle assiette.   Et Mme Dominique m’apprend à coudre en suivant un patron. Merci! »

Le Gîte-école de MBour transforme déjà la vie d’une trentaine de jeunes filles et continuera de le faire pour les années à venir.  L’exemple de Fatou et de ses nouvelles amies, qui ont déjà créé leur petite entreprise de restauration-traiteur, nous confirme que nous étions et que nous sommes encore sur la bonne voie.  Il est permis de croire que plusieurs d’entre elles auront créé leur petite ou moyenne entreprise dans les prochaines années.  Nous les suivrons.

Le slogan de FEM, qui est « Ensemble, apprendre à entreprendre », a pris tout son sens depuis sa création : nous travaillons ensemble à la réalisation de rêves de nombreuses jeunes filles et de moins jeunes femmes d’ici et d’ailleurs.

Les voyages solidaires vous intéressent? Vous aimeriez partager une de vos expertises avec des jeunes filles? Vous aimez rencontrer des gens, échanger et participer à la vie d’une autre culture? Nous vous invitons à faire partie d’un nouveau groupe de voyageurs ou à voyager en solo ou en duo. Des sessions d’information auront lieu bientôt.

Bienvenue au Sénégal!

Vous avez aimé cet article?  Inscrivez-vous gratuitement à lesinspiratrices.tv pour recevoir des articles sur divers sujets en matière de mieux-être et des entrevues avec des femmes d’inspiration.

Louise Dallaire

Membre du conseil d’administration

www.femmondial.ca

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*