Émilie Papillon : celle qui écoute les signes

C’est après qu’un copain ait, selon sa perception, essayé de la tuer par sa rage au volant, qu’Émilie Papillon a développé la sclérose en plaques. Depuis cet événement, elle a observé que son corps avait changé.  Après de nombreuses lectures et réflexions sur la guérison du corps humain, elle a pris conscience que son esprit avait un réel impact sur son corps.  Elle s’est alors sentie responsable de se créer une meilleure santé.

Un soir, avant de s’endormir, alors que, dans la même journée, elle avait reçu de mystérieux commentaires synchronisés de personnes de son entourage, elle s’est demandé : « Devrais-je écrire un livre? »  C’est ainsi qu’Émilie a pris une année sabbatique pour se mettre à l’écriture de son premier livre, intitulé Une guérison sans miracle : non par miracle mais par des efforts soutenus, dans lequel elle répertorie toutes ses observations sur le corps humain.

Comme l’écriture de son livre occupait toutes ses pensées, Émilie s’est beaucoup isolée.  Toutefois, cette longue période d’introspection lui a donné la chance de se découvrir.  Entre autres, elle a découvert son don : lorsqu’elle lit un texte ou qu’elle vit une émotion, de la musique monte dans ses doigts et elle se met à jouer du piano. Elle compose énormément!

Malgré son talent incontestable, Émilie a toujours entretenu la peur du regard de l’autre.  Heureusement, l’amour et l’affirmation d’elle-même ont pris le dessus! Le courage d’aller contre le courant, la détermination de se respecter et la volonté de réussir sa vie sont des valeurs très importantes pour elle.  Elle a appris à s’écouter… surtout son pouls puisque celui-ci s’accélère lorsque quelque chose est maléfique ou bénéfique pour elle. Il est devenu son meilleur complice.

« J’ai écrit le livre que j’aurais voulu lire en sortant du bureau du médecin lorsque j’ai appris que j’avais la sclérose en plaques.  Connaître notre cheminement personnel est la clef de la guérison, peu importe notre malaise. Pour y arriver, nommer nos faiblesses est un excellent indicateur pour savoir ce que nous sommes venus travailler sur Terre. » – É. Papillon

www.emiliepapillon.com

Vous avez aimé cet article?  Inscrivez-vous gratuitement à Les Inspiratrices pour recevoir des articles sur divers sujets en matière de mieux-être ainsi que des émissions avec des femmes d’inspiration.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*