Coco Chanel : une entrepreneure avant-gardiste

Née à Saumur le 19 août 1883, en France, Gabrielle Chanel fait des premiers pas difficiles dans la vie. Elle perd sa mère à l’âge de 12 ans et, n’étant pas aimée par son père, grandit dans un orphelinat où elle apprend la couture.

Vers 1907, très courtisée, Chanel recherche un avenir meilleur. Lors d’un voyage chez son oncle, elle se met à rêver de music-hall. Âgée de 24 ans, elle se produit en spectacle devant les officiers qui la surnomment «Coco» parce qu’elle a pour habitude de chanter Qui qu’a vu Coco dans l’Trocadéro?  De là est né ce nom qu’elle conservera et qui la mènera vers une renommée internationale.

Convoitée par de nombreux jeunes garçons fortunés ou titrés, elle séduit un riche officier qui lui apprend les codes et les usages de la haute société.  L’idylle ne dure que quelques mois, mais lui donne l’idée de pousser ses talents.  Sa première révolution vestimentaire, elle l’invente avec les tenues équestres qu’elle porte à cheval.  Mettant à profit ses quelques rudiments du maniement du fil et de l’aiguille, elle se confectionne aussi de petits chapeaux originaux qu’elle pose très bas sur son front.

Devenue la compagne d’un riche britannique, Chanel développe ses activités grâce à cette aide financière opportune. En 1910, elle ouvre son premier salon de modiste à Paris sous le nom de Chanel Modes.  En 1915, elle ouvre sa troisième boutique et première vraie maison de couture. Suivant son inspiration, elle désire libérer les mouvements de la femme et moderniser les tenues. C’est elle qui popularisera le port du jersey et les cheveux courts.

Faisant toujours preuve de simplicité et d’élégance dans ses créations, elle parvient à envahir la mode des années 1920 et accroît sans cesse sa popularité. En 1921, elle est la première couturière à lancer sa ligne de parfum avec No 5. Qui plus est, elle ne se déplace jamais sans ses perles et a un goût très prononcé pour les bijoux. Dès 1924, elle ouvre un atelier de bijoux luxueux.

En 1939, Chanel est alors à la tête d’une entreprise de 4 000 ouvrières qui fournissent 28 000 commandes par an.  Malheureusement, la Seconde Guerre mondiale l’oblige  à fermer boutique jusqu’en 1954, moment où elle crée, un tailleur en tweed qui lui vaudra une nouvelle renommée mondiale. Dès lors, elle parvient à évoluer avec son temps et impose une fois encore son style.

En 1968, la vague hippie change le monde de la mode, ce qui ne plaît pas du tout à Chanel. Elle devient tyrannique et s’enferme dans son monde. Sèche et acariâtre, elle est très seule.  Le 10 janvier 1971, à l’âge de 87 ans, elle meurt de vieillesse dans sa suite de l’hôtel Ritz à Paris. Elle est enterrée au cimetière du Bois-de-Vaux, en Suisse, dans une tombe qu’elle a elle-même dessinée.

Encore aujourd’hui, l’entreprise existe toujours et des millions de produits Chanel sont vendus à travers le monde dont l’intemporel parfum Chanel No 5.

Vous avez aimé cet article?  Inscrivez-vous gratuitement à Les Inspiratrices pour recevoir des articles sur divers sujets en matière de mieux-être et des entrevues avec des femmes d’inspiration.

Chantal Tessier

Auteure et conférencière

www.chantaltessier.ca

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*